Fiche pratique : sécuriser son vélo

Nous proposons aujourd'hui une fiche pratique présentant 10 actions à mener pour sécuriser au mieux son vélo lorsqu'il est stationné en extérieur. Le vol de vélo est un fléau qu'il faut attaquer par plusieurs fronts : ces 10 actions individuelles à mener permettrons de réduire le risque de vol. Ces mesures sont bien-sûr à tempérer en fonction de votre lieu d'habitation et du risque de vol constaté localement.

Attachez toujours votre vélo

Malheureusement, les vols de vélos posés pour aller acheter une baguette ou prendre un café au bar du coin sont nombreux. Ainsi, même si ne vous arrêtez que quelques instants, et même si c'est dans un endroit que vous connaissez bien, nous vous recommandons d'attacher votre vélo. De même, si vous habitez en copropriété, n'ayez pas trop confiance dans la sécurité relative de votre cour voire de votre local à vélo : attachez-y votre vélo à un point fixe. De nombreux cas de vols sont constatés dans les cours intérieures, notammaent dans les grandes villes.

Bien choisir son ou ses antivols

Les antivols, même s'ils ne resisteront pas face à un voleur ultra determiné, permettent de réduire les vols et de retarder une tentative. Et ils ne sont pas tous égaux en la matière. Nous vous recommandons de vous référer à la page bien documentée réalisée par la FUB sur le sujet.

Bien attacher son vélo

Cela paraît évident, mais il n'est pas rare d'observer des vélos stationnés ne respectant pas ce critère de base : il faut attacher votre vélo à un point fixe. Ce point fixe doit être solide - au moins aussi solide que votre antivol, sinon il n'y a aucun intérêt. Attention, parfois certains arceaux, solides de prime abord, ont été pré-découpés à la disqueuse et sont faciles à re-exploiter pour les voleurs. De la même manière, certains arceaux présentent des faiblesses au niveau de leur attache au sol.

Ensuite, il faut donner la priorité au cadre, pièce centrale du vélo, pour éviter de retrouver uniquement votre roue à votre lieu de stationnement. Pensez toutefois, si vous en avez la possibilité, à attacher vos accessoires, éventuellement avec des antivols complémentaires qui pourront être moins encombrants que l'antivol de cadre.

Eviter l'effet de levier

Une des techniques prisées par les voleurs est de faire effet de levier sur le cadenas avec une barre à mine ou tout simplement un objet du mobilier urbain, permettant sans trop d'effort d'y appliquer une force capable de le briser. Il faut donc éviter de faciliter l'effet de levier en éloignant l'antivol des points d'appuis potentiels, et en choisissant un anti-vol aussi petit que possible.

Orienter sa serrure vers le bas

Orienter la serrure de votre antivol vers le bas la protégera de la pluie et prolongera sa durée de vie. En effet, une serrure rouillée peut devenir facile à forcer. De plus, orienter sa serrure la rendra moins accessible aux voleurs souhaitant la crocheter ou tout simplement la faire sauter.

Choisissez soigneusement votre lieu de stationnement

Nous vous conseillons d'éviter les ruelles isolées et de privilégier les espaces fréquentés, et où il y a déjà des vélos garés. Si garer son vélo dans une rue fréquentée ne garantit rien, une rue déserte sera forcément moins surveillée et il y sera plus facile de s'attaquer à un antivol d'un vélo en stationnement.

Faites marquer votre vélo

Le marquage du vélo est un dispositif indispensable, que nous avons d'ailleurs rendu obligatoire pour assurer votre vélo. En effet, malgré les 150 000 vélos retrouvés, seuls 3% sont restitués à leur propriétaires d'après les chiffres de la FUB et du ministère de l'intérieur. Il passerait à 30% pour un vélo marqué.
La meilleure méthode pour faire augmenter ce pourcentage est donc le marquage des vélos. Compatible avec la plupart des vélos, peu onéreux, il permet non seulement de faciliter la récupération de son vélo, mais aussi de dissuader les voleurs, qui devront gratter le cadre pour le recel. Il existe plusieurs solutions de marquage, allant du gravage du cadre pour bicycode , à un marquage plus léger et appréciable pour certains matériaux composites (comme le carbone, qui composent bon nombre de cadres de vélos sportifs) : recobike ou paravol.

Il en découle une autre attitude importante à avoir lors de l'achat d'un vélo d'occasion. Tout d'abord, si le vélo est récent, il faut exiger une facture ou preuve d'achat, qu'il est rare de ne pas conserver pour l'achat d'un beau vélo récent. Ensuite, il faut vérifier qu'il n'existe pas un marquage effacé.

Sécurisez vos accessoires

Le vol d'accessoires est lui aussi malheureusement courant, notamment pour les roues à attaches-rapides ou les selles. Il existe des dispositifs de protection pour ces accessoires, qui pourront vous permettre de garer votre vélo l'esprit plus tranquille. Sinon, vous pouvez prévoir un second antivol, éventuellement moins lourd que votre antivol de cadre, afin de sécuriser vos accessoires.

Retirez les accessoires de votre VAE

Pour les vélos électriques, afin de diminuer l'intérêt du vol, nous vous recommandons, lorsque cela est possible, de retirer la console et la batterie. La valeur de ces pièces et la difficulté à se les procurer en dehors d'un revendeur agréé - qui sera vigilant à demander une facture pour les remplacer - diminuent l'intérêt pour les voleurs.

Restez informés sur les dernières évolutions technologiques

Des capteurs GPS à cacher dans le cadre sont d'ores et déjà proposés, mais leur batterie est souvent faible et les rend peu pratiques. De plus, leur coût initial est élevé. Toutefois, ces dispositifs s'améliorent, et ils peuvent etre complétés par la souscription d'une assurance vol. Cylantro propose une solution d'assurance vol qui, si elle ne remplace pas les solutions évoquées ci-dessus afin de sécuriser le stockage d'un vélo en ville, permet de garer son vélo l'esprit tranquille.

Assurer mon vélo contre le vol

Articles récents

Le port du casque à vélo, pour ou contre ?

Le casque, réel intéret ou frein au développement du vélo ? Les débats ayant fait rage autour du port du casque à vélo, notamment dans le cadre de la loi mobilités, il est parfois difficile de s'y retrouver entre les différents arguments.

Les bienfaits du vélotaf pour la santé

Vous l'avez sûrement déjà entendu, le vélotaf, c'est bon pour la santé. Toutefois, parfois certaines inquiétudes perdurent, ou bien l'intensité des bienfaits du vélotaf est minorée. Etudes scientifiques à l'appui, étudions les bienfaits réels du vélotaf, au-delà des a priori et des approximations.